Le kimono : symbole de la culture japonaise

Le kimono est sans aucun doute un des symboles les plus représentatifs de la culture japonaise. Beaucoup plus qu'un simple habit, il incarne des valeurs esthétiques et spirituelles profondément ancrées dans l'identité nippone. 

Histoire du kimono

L'origine du kimono remonte au VIIe siècle, à l'arrivée des influences chinoises au Japon. Ce mot  signifie littéralement « chose à porter », dérivé du kanji « ki » signifiant vêtir et du kanji « mono » signifiant chose. À l'époque de Nara (710-794), les élites portaient déjà des robes inspirées des hanfu chinois, ancêtres du kimono moderne. Cependant, le kimono commença vraiment à se répandre au XIe siècle. Il est devenu l'habit de tous les jours pour les hommes comme pour les femmes de la classe moyenne. 

Au fil du temps, l'esthétique du kimono s'est affinée et diversifiée selon les saisons, les cérémonies ou le statut social. De simple vêtement de travail, il est devenu le symbole du raffinement et de l'élégance à la japonaise. Malgré l'occidentalisation croissante après la Restauration de Meiji en 1868, le kimono garde une place de choix dans la culture nippone. Vous en trouverez d’ailleurs différents modèles sur https://nagorie.fr/.

Un vêtement de soie à multiples couches 

Ce vêtement se caractérise par son élégance raffinée, faite de coupes asymétriques et de couches imbriquées de tissus légers. Traditionnellement, il est confectionné dans des étoffes réputées comme : 

  • la soie ; 
  • le coton ; 
  • la ramie. 

Ses couleurs vives et ses imprimés subtils, souvent à motifs floraux, illustrent le savoir-faire des artisans japonais. Sa particularité réside dans son obi, cette large ceinture nouée dans le dos et qui définit la silhouette. Enfiler correctement son kimono demande de la dextérité afin d'ajuster parfaitement chacune de ses couches dans un ordre précis. L'ensemble donne une impression de légèreté et de grâce qui habille le corps avec élégance. Les manches amples dissimulent habilement les courbes féminines et cette pudeur vestimentaire évoque les valeurs esthétiques du Japon.

Valeurs culturelles et spirituelles

Bien plus qu'un simple habit, le kimono incarne des notions fondamentales de la culture nippone telles que le wabi-sabi, concept esthétique prônant l'éphémère et l'imperfection. Son tissu léger qui ride et son obi noué de travers évoquent l'humilité et l'acceptation de la nature. Le choix des motifs et des couleurs n'est pas anodin non plus.  

Par ailleurs, le rituel de la mise du kimono est une pratique quasi-méditative qui se rapproche du sacré. Il incarne le respect des traditions au même titre que le thé ou les arts martiaux. En le parant pour les grandes occasions comme le théâtre nô ou la cérémonie du thé, le Japonais reprend contact avec ses valeurs culturelles ancestrales. 

Chez les boutiques spécialisées, vous retrouvez cette essence à travers la collection de kimonos soigneusement sélectionnés. Que ce soit pour les hommes ou les femmes, chaque modèle incarne l'élégance subtile et la tradition raffinée propre au Japon. Les tissus légers comme la soie satinée et les motifs floraux épurés illustrent le style wabi-sabi cher à la marque. 

Catégorie de l'article :
Copyright 2024. Tous droits réservés